www.phenomenologie-gestalt.fr
Accueil du site > Enseignements de Gestalt-Thérapie et phénoménologie, de Daseinsanalyse > La Gestalt-thérapie en quelques mots

La Gestalt-thérapie en quelques mots


La Gestalt-thérapie a été élaborée dans les années 1950 Par Fritz Perls (Psychiatre,psychanalyste) et Laura Perls ( psychologue, psychanalyste ), Paul Goodman ( philosophe, sociologue et essayiste)et Ralph Hefferline (universitaire américain) . le livre fondateur : "Gestalt-thérapie" 1951.

la Gestalt-thérapie s’est nourrie de divers courants de pensée : la psychanalyse , la Gestalt-théorie, la phénoménologie et l’existentialisme.

L’objet de la Gestalt-thérapie est le processus de constitution des formes signifiantes - appelées Gestalten- . En effet le processus de constitution des significations indique le processus de subjectivation. Autrement dit ,le Gestalt-thérapeute sollicite la manière particulière à chacun de nous de comprendre et nous même et le monde dans lequel nous séjournons parmi nos semblables. C’est en travaillant là que le Gestalt-thérapeute invite son patient à expérimenter d’autres manières possibles de se comprendre et de se comporter. Cela implique qu’il ne se tient pas dans une posture neutre mais participe aux formes possibles que la rencontre thérapeutique augure. La pathologie est comprise comme une restriction de ses possibilités d’exister. La souffrance c’est ce vécu de ne pas pouvoir être, ce sentiment de subir et de ne pas se choisir.

EGTP s’interesse plus particulièrement aux rapports de la Gestalt-thérapie avec la phénoménologie de Husserl et de Heidegger. Elle vise à développer les concepts de la Gestalt-thérapie en les enrichissants des travaux de ces philosophes et aussi des psychiatres phénoménologues tels que Ludwig Binswanger , Médard Boss et leurs collègues et continuateurs de la Daseinsanalyse. Elle s’appuie aussi sur les travaux du philosophe Henri Maldiney.

Les Gestalt-thérapeutes en France sont regroupés autour de deux sociétés qui proposent des journées d’études, des colloques, qui éditent une revue/cahiers bi-annuelle et qui veillent à la formation et au respect de la déontologie de leurs adhérents. Elles proposent une titularisation/ un agrément de leurs membres sous certaines conditions. Ces deux sociétés sont la SFG (Société Française de Gestalt-thérapie) et le CEGT (Collège européen de Gestalt-thérapie de langue française). Actuellement notre gouvernement tente en usant de décrets et arrêtés de règlementer l’usage du titre de psychothérapeute. Nous sommes de ceux qui ne nous reconnaissons pas dans l’esprit de cette loi et qui oeuvrons pour préserver une approche humaniste de la psychothérapie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé| www.8iemeclimat.net|